Créer un site internet

Blog

  • Des techniques qui apaisent le stress et augmentent l’immunité !

    Des techniques qui apaisent le stress et augmentent l’immunité !

     

    Avec ce deuxième confinement, nous sommes confrontés en permanence à des images et des discours qui propagent la peur.

    Nous sommes depuis des mois submergés par des émotions négatives : peur, anxiété, colère, incompréhension et nous sommes nombreux à nous sentir envahis par le stress.

    Ces émotions ont des conséquences inquiétantes pour notre santé : douleurs, difficultés à dormir, troubles alimentaires, alcool, tabac…

    Des études scientifiques montrent que les émotions négatives dépriment notre système immunitaire tandis que les émotions positives (comme l’optimisme l’altruisme, la joie et l’amour ) renforcent notre système immunitaire.

     

    Il est tout à fait naturel de ressentir de la peur et de l’incertitude alors comment réagir face à cette situation sanitaire difficile à vivre ?

    Comment pouvons-nous renforcer nos émotions positives mais aussi apaiser ces émotions négatives qui peuvent nous rendre malade ?

     

    Heureusement, nous avons la possibilité d’utiliser certains outils pour faire baisser ce stress.

    L’hypnose , la méditation et l’EFT (technique d’acupressure pour la gestion des émotions)  sont des approches qui ont beaucoup été testées par les scientifiques ces dernières années.

    Des études très sérieuses ont montré que ces techniques peuvent rapidement modifier notre réalité émotionnelle ce qui entraine une baisse des quantités d’hormones que nous portons dans le sang comme le cortisol ou l’adrénaline et ensuite les marqueurs d’ immunité peuvent également changer rapidement .

    Les deux choses ont souvent un mouvement inverse ainsi quand le niveau de cortisol augmente le niveau d’hormones de bien être baisse et inversement.

     

    Quand vous utilisez ces techniques régulièrement, le niveau de cortisol baisse tandis que les marqueurs du système immunitaire comme les immunoglobulines augmentent. 

     

    Les immunoglobulines sont particulièrement importantes pour notre santé. Elles sont présentes dans toutes les muqueuses du corps : les yeux, le nez, la bouche, les sinus et elle constitue la première ligne de défense contre les bactéries et les virus envahissants.

    Des niveaux élevés d’immunoglobuline sont des marqueurs pour la santé globale du système immunitaire.

     

    Je vous encourage donc à utiliser régulièrement ces techniques : méditation, hypnose, autohypnose, EFT… et vous verrez que vous vous sentirez mieux ! Votre humeur va changer, votre peur va diminuer. 

    Si vous êtes moins stressé, vous êtes en meilleure santé et votre système immunitaire devient plus résistant !

  • Comprendre le stress

    COMPRENDRE LE STRESS

    Le stress est au départ un mécanisme de survie, un mécanisme d’adaptation qui permettait aux hommes de réagir à des dangers par le combat ou par la fuite.

    Le stress permet de mobiliser notre énergie pour faire face ou s’adapter. Les facteurs de stress peuvent être psychologiques tout autant que physique (chute, virus, intoxication alimentaire, coup de froid...).

    Le stress agit en 3 phases 

    L'alarme, la résistance, la récupération.

    1. Phase d'alarme :

    La respiration et pouls s’accélèrent, la transpiration devient plus abondante.

    Pourquoi de tels symptômes ? Parlons un peu de biologie.

    L’ hypothalamus est une petite glande qui se trouve à la base du cerveau. C’est là que sont contrôlés de nombreux mécanismes physiologiques comme  la température corporelle, le rythme cardiaque, la respiration, la tension artérielle…

    Lorsque vous percevez un facteur de stress, l'hypothalamus reçoit une information et adresse à son tour des messages à l'hypophyse et aux glandes surrénales.

    Il va s’en suivre un afflux d'hormones dans le sang et dans les terminaisons nerveuses : adrénaline dans un premier temps, puis cortisol.

    Les effets de l'adrénaline sont les plus perceptibles : augmentation du rythme cardiaque, augmentation de la pression sanguine, relaxation des muscles digestifs et ralentissement de la digestion, relaxation des muscles respiratoires… Toutes ces manifestations sont caractéristiques d'un état d'alerte, au cours duquel les sens sont en éveil maximal et l'organisme prêt à l'action.

    1. Phase de résistance   

    Le corps s’adapte à cette situation à laquelle il est confronté.

    Cette phase va durer aussi longtemps que le cela est jugé nécessaire par l’organisme.

    La sécrétion d’hormones comme le cortisol va entrainer tout un tas de réactions physiologiques, surtout en ce qui concerne le système cardiovasculaire.

    Augmentation de la tension artérielle, le sang afflue vers les organes essentiels comme le cœur, les poumons, le foie , et quitte certaines zones du cerveau, ce qui entraine parfois des difficultés de concentration, ou affecte le jugement. Le niveau de sucre dans le sang reste élevé car le foie pompe les protéines des tissus musculaires.

    C'est au cours de la phase 2 que nous sommes les plus vulnérables et que notre organisme est moins résistant aux infections.

    Malheureusement, de nombreuses personnes restent dans cette phase de résistance trop longtemps. Citons par exemple les chefs d'entreprise, les policiers, les pilotes de ligne , le personnel médical, qui sont des habitués des séjours prolongés en phase 2.

    Le milieu de l'entreprise est aussi un endroit où les séjours en phase de résistance sont fréquents. Licenciements et restructurations donnent une impression d’être en permanence sur la brèche, dans un environnement incertain.

    Les gros consommateurs de café, de nicotine, ou d’autres drogues plus fortes font appel à ces stimulants pour prolonger la phase de résistance bien après que leur organisme ait atteint ses limites.

    1. Phase de relâchement

    Cette phase commence quand vous avez le sentiment que la situation stressante a disparu. Le corps se détend et commence à récupérer. Les sécrétions hormonales diminuent, le sang reflue vers la périphérie, le système digestif et le cerveau.

    Plus le temps passé en phase 2 est long, plus cela nécessite une longue période de récupération.

    Cependant, peu nombreux sont ceux qui respectent cette alternance en se reposant, dormant plus, en s’écoutant.

    Une mise sous tension quasi permanente affecte évidemment le systèmes immunitaire et le système cardiovasculaire…

    Alors, comment faire pour baisser l’intensité du stress ? Comment favoriser le passage en phase 3 ? Comment aider le corps à passer en phase de relâchement plus rapidement et ainsi préserver son capital santé ?

    De nombreuses techniques de gestion du stress existent dont l’hypnose.

    Quel est l’impact de l’hypnose sur le stress ? Cela fera l’objet d’un prochain article.